L’ère swing commence au début des années trente et correspond au développement de grands orchestres de jazz (big band). Ce développement naît dans les villes de Chicago, Kansas City et New York. Mais cette musique va rapidement s’imposer et s’exporter à travers les médias tels que la radio, télévision, l’industrie du disque mais aussi dans les cabarets, les cinémas et le show business. Le jazz s’impose et séduit le grand public.

Ce succès n’est pas dû au hasard, le jazz est à l’époque porté par des personnalités comme Duke Ellington (qui explorera pendant une cinquantaine d’années des sonorités, des audaces harmoniques et révélera plusieurs grands talents), Lionel Hampton (qui enregistrera en 1930, grâce à Louis Armstrong, le premier solo de vibraphone de l’histoire du jazz avec le titre Memories of You), Bessie Smith (très populaire à l’époque, elle est une des sources d’inspirations de nombreuses chanteuses comme  Billie HolidaySarah VaughanJanis Joplin), Count Baisie (surnomé la machine à swing, portera le jazz classique au sommet).

C’est ainsi que les standards, ces chansons de Brodway que la communauté rurale chantonnait, sortirent de la rue et devinrent des classiques reconnus de tous !

 

Joy